10 clés pour prospecter sans peur en tant qu’indépendant

10 clés pour prospecter sans peur en tant qu’indépendant

La prospection est l’activité qui consiste à rechercher et contacter de nouveaux clients potentiels (ou prospects) en vue de les convertir en clients pour votre activité. 

 

Il s’agit d’une très bonne méthode pour faire grossir rapidement son business lorsqu’on est freelance, coach ou consultant.

 

Le problème ? De nombreux entrepreneurs et indépendants ont un véritable blocage à l’égard de la prospection. 

 

Ils n’osent pas entrer en relation avec de nouveaux prospects, ne savent pas quoi dire à leurs interlocuteurs, se sentent mal à l’aise à l’idée de les déranger et finissent par procrastiner

 

Par chance, si tel est votre cas, plusieurs solutions existent pour vous sortir de cette situation et profiter pleinement des bénéfices de la prospection

 

Cela vous intéresse ? Dans cet article je vous livre 10 clés pour prospecter sans peur que j’ai moi-même mises en pratique afin d’augmenter mon chiffre d’affaires. 

 

Si ce billet de blog vous aide, n’hésitez pas à le partager avec votre réseau pro. Bonne lecture ! 

# 1 Mettre en place un système

La première clé pour vaincre sa peur de prospecter est de mettre en place un système de prospection qui vous convient et qui a fait ses preuves. 

 

De cette façon, vous limiterez les sources de stress et les raisons de procrastiner. Vous pourrez simplement suivre votre plan d’action étape par étape, sans vous poser davantage de questions.

 

😎 Vous n’avez pas encore trouvé votre système de prospection idéal ? Découvrez MONEY ROUTINE™ : ma Méthode pour décrocher des contrats sur LinkedIn chaque jour (sans effort).

# 2 S’exercer avec des prospects accessibles

Lorsqu’on lance son activité de freelance, coach ou consultant, il peut être très intimidant de démarcher d’emblée les clients avec lesquels on rêve de collaborer. 

 

Pour dépasser ce blocage, commencez par contacter des clients potentiels qui tout en étant en accord avec votre cible marketing ne vous impressionnent pas excessivement. 

 

En d’autres termes, au début, faites-vous la main sur de plus « petits » prospects avant de passer à de plus gros poissons.

 

Vous pourrez ainsi vous familiariser avec la vente et roder votre système de prospection sans vous mettre trop de pression.

# 3 Passer à l’action rapidement

Un prospect vous intéresse et vous pensez pouvoir l’aider ? 

Pour éviter de vous noyer dans un océan de doutes, contactez-le sans attendre. 

 

Faites vos recherches à son propos afin de personnaliser votre approche et écrivez-lui tout de suite. 

 

Inutile de sacraliser la prospection, passez rapidement à l’action !

#4 Connaître son « pourquoi »

La quatrième clé pour dépasser sa peur de la prospection quand on est freelance, coach ou consultant est de savoir pourquoi l’on prospecte. 

 

Attention, je ne vous parle pas ici de la finalité même de la prospection qui est bien entendu de trouver des clients

 

Non, je vous parle de l’objectif final que vous souhaitez atteindre en développant votre activité d’indépendant. 

 

Il peut s’agir d’être libre de choisir vos contraintes, de ne plus jamais avoir à vous rendre dans un open space ou encore de pouvoir voyager comme bon vous semble. 

 

Garder cette source de motivation bien en tête vous permettra de vaincre votre appréhension face à la prospection. Vous saurez en effet que le jeu en vaut la chandelle. 

 

Vous êtes un peu perdu ? Listez toutes les raisons pour lesquelles vous souhaitez être à votre compte et relisez-les régulièrement.

# 5 Se créer une routine

En tant qu’indépendant, chercher de nouveaux clients fait partie intégrante de votre travail. Sans cela, impossible de pérenniser votre activité. 

 

Or, pour vous tenir à cette mission et ne jamais vous retrouver sans clients, il est indispensable de vous créer une véritable routine. De cette façon, prospecter ou non n’est plus une question. 

 

Certains freelances, coachs et consultants allouent une journée par semaine à la prospection et à la création de contenu pour attirer des prospects

 

D’autres préféreront cependant mettre en place une morning routine, en prospectant une heure tous les matins par exemple. 

 

À vous de choisir l’option qui vous convient le mieux !

# 6 Avoir des objectifs réalistes

Pour intégrer pleinement la prospection à votre quotidien de solopreneur, il est préférable de vous fixer des objectifs réalistes. 

 

En clair, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre, au risque de vous décourager

 

Au lieu de vous donner un objectif de 50 ou 100 prises de contact par jour, visez plutôt l’envoi de 5 messages ou emails bien faits.

 

Si vous parvenez à tenir ce rythme et souhaitez obtenir plus de clients, vous pourrez dès lors augmenter la cadence.

# 7 Sélectionner ses prospects

Le septième secret pour prospecter sans peur lorsqu’on est freelance, coach ou consultant est de changer de point de vue sur la prospection. 

 

Je m’explique :

 

Prospecter ne consiste pas à déposer des candidatures auprès de clients potentiels et à attendre leur validation. 

 

Il s’agit au contraire d’offrir votre aide à des prospects qui peuvent avoir besoin de vous et avec lesquels vous avez envie de travailler. 

 

En d’autres termes, lorsque vous prospectez, c’est avant tout vous qui sélectionnez vos clients. Vous êtes donc en position de force, ce qui est très libérateur. 

# 8 Créer de la conversation

La plupart des indépendants n’aiment pas se vendre, ce qui les bloque lorsque vient le moment de trouver des clients. 

 

Pour dépasser ce blocage, souvenez-vous simplement que le but de la prospection n’est pas de se vendre, mais bien de comprendre les attentes de futurs clients potentiels et de créer des liens avec eux. 

 

Autrement dit, prospecter consiste en premier lieu à s’intéresser à ses interlocuteurs et à créer de la discussion afin de connaître leurs besoins. 

 

Rien de très effrayant lorsqu’on a la bonne méthode et que l’on connaît les mots magiques à utiliser en prospection commerciale.

# 9 Proposer son aide à ses clients potentiels

Nombreux sont également les freelances, coachs et consultants qui se sentent gênés à l’idée d’aborder un prospect, car ils ont peur de déranger ce dernier. 

 

Pour sortir de cette impasse, rappelez-vous que contacter un client potentiel pour lui offrir ses services est dans l’intérêt de celui-ci. 

 

En effet, l’objectif de cette démarche est de proposer une solution à votre interlocuteur, ou, autrement dit, de lui apporter votre aide. 

 

En tant que professionnel doté de compétences et capable de générer de la valeur au profit de vos clients, vous ne devez donc pas vous sentir mal à l’aise avec l’idée de prospecter.

 

🔎 Vous craignez de ne pas savoir quoi dire à vos prospects ? Découvrez TURBO SCRIPTS, 180 scripts de messages à copier pour avoir des clients en continu

# 10 Accepter de se faire rejeter

La dernière clé pour prospecter sans peur est d’accepter de se faire rejeter. 

 

Et pour cause, la prospection n’est pas une science exacte. 

 

Ainsi, même en choisissant bien vos prospects et en les contactant de la meilleure des manières vous essuierez des refus, voire des silences radio. 

 

La raison ? Tout le monde n’a pas nécessairement besoin de vos services. Par ailleurs, certaines entreprises auront peut-être déjà trouvé chaussure à leur pied. 

 

Et cela est tout à fait normal ! Alors, faites la paix avec cette idée et, surtout, ne prenez pas les choses personnellement, poursuivez vos efforts.

10 clés pour prospecter sans peur en tant qu’indépendant : ce qu’il faut retenir

Vous connaissez à présent mes secrets pour vaincre votre peur de la prospection et décrocher plus de missions en freelance. 

 

Cependant, retenez avant tout qu’une bonne méthode et de la ténacité sont essentielles pour signer des contrats régulièrement et faire grossir votre activité d’indépendant.

 

Pour encore plus de conseils à ce sujet, visionnez la vidéo ci-dessous et abonnez-vous à mes emails secrets en cliquant juste ici. À bientôt !

 

Partager