Monter un business en ligne automatisé : 10 secrets

Salut à toi et bienvenue !

J’espère que tu vas bien. Aujourd’hui, je voudrais te donner 10 secrets pour créer un business en ligne automatisé. Si tu me suis, tu es sans doute freelance, coach, consultant, bref, prestataire de services de manière générale. Et peut-être qu’au-delà de la vente de tes services, tu as envie de créer un business en ligne automatisé, un business en ligne qui te rapporte des revenus passivement, sans avoir à rien faire du tout.

 

Alors, petit avertissement ou gros avertissement même : moi, ce n’est pas du tout mon genre de te dire que tu peux gagner de l’argent en dormant. Ce n’est pas mon genre de te dire que tu peux gagner de l’argent sans rien faire. Ce sont des bêtises. Tu vas voir notamment que parmi ces 10 secrets, il y a simplement des conseils par rapport au fait de bosser parce que les choses ne se font pas tout seul. Donc, si tu veux une formule miracle, une solution magique, je t’invite à aller voir quelqu’un d’autre.

Premier secret

Alors, du coup, très concrètement : quel est le premier secret que je voulais partager avec toi si tu souhaites créer un business en ligne automatisé ? Le premier secret, c’est qu’il faut d’abord faire les choses manuellement. Il y a beaucoup de gens qui se lancent dans le business en ligne et qui veulent tout de suite tout automatiser. Ils veulent tout de suite mettre en place des tunnels de vente extrêmement compliqués, mettre en place tout un tas d’automatisation, notamment par email, mais ils n’ont rien testé à la main.

 

Tu vois, moi, avant d’automatiser quoi que ce soit, notamment via les publicités Facebook, j’ai testé pas mal de choses. Je sais ce qui plait à mes clients, ce qui intéresse mes clients, ce en quoi je peux les aider – je vais y revenir dans quelques instants sur cette notion – mais un des secrets pour réussir à créer un business en ligne automatisé qui fonctionne, c’est d’abord de faire les choses à la main. Au lieu de chercher à utiliser des outils qui font tout sans que tu n’aies rien à faire, d’abord, passe du temps, bosse, met la main à la pâte, encore une fois. Essaye de voir ce qui fonctionne, essaye de voir ce qui ne fonctionne pas et une fois que tu tiens quelque chose qui fonctionne, par exemple que tu as identifié un problème – je vais y revenir aussi sur cette notion – précis que tu peux régler.

 

Une fois que tu as identifié cela, là, tu peux commencer à automatiser, à créer un tunnel de vente, qui amène des personnes vers ta page de vente par exemple, puis vers ton produit. Voilà, ça c’est une chose importante que je répète assez régulièrement : fais les choses manuellement avant de chercher à automatiser quoi que ce soit. C’est vraiment une des clés du succès si tu veux créer un business en ligne.

Deuxième secret

Deuxième secret, c’est qu’il y a en gros trois niches. Alors, il y en a plus mais si tu veux avoir un business en ligne qui fonctionne, il faut que tu sois dans la niche du bien-être – alors, c’est très large, je vais y revenir, mais dans le bien-être, dans l’argent (« Comment gagner de l’argent ? ») ou dans les relations sociales (« Comment séduire quelqu’un ? » par exemple). Alors, ce sont de grandes catégories, il y en a d’autres évidemment, mais ce sont celles que tu retrouves le plus souvent.

 

Tu vois, tout simplement «  Comment être bien dans son corps ? » par exemple.  « Comment maigrir ? » Tout ça, c’est le bien-être. « Comment investir en Bourse ? », « Comment – je ne sais pas – investir dans les cryptomonnaies ? » par exemple. Ça, c’est : comment gagner de l’argent ? Et les relations sociales, je te donne un exemple : « Comment séduire même son ex-femme ? » ou « Comment se faire plus d’amis ? ». Je n’en sais rien, tu vois, mais ce sont des exemples que tu peux retrouver assez régulièrement.

 

Il faut se dire un truc, c’est que si ces niches sont si représentées sur le digital, cela ne doit pas te faire peur. Cela ne doit pas te bloquer s’il y a des gens qui gagnent de l’argent et qui ont des business en ligne automatisés, des business en ligne de manière générale sur ces niches, il n’y a rien qui t’empêche de faire la même chose. Alors, après, évidemment, il faut trouver aussi sa niche qui n’est pas trop concurrentielle là-dedans. Il faut creuser, tu vois, il ne s’agit pas juste d’être expert en bien-être, expert en argent, ça ne veut rien dire, tu vois. Moi, je suis expert en marketing digital, plus spécifiquement en prospection BtoB. Tu vois, ça, c’est ma manie le BtoB finalement. Mais du coup, à toi de creuser. Tu vois, en relations sociales, tu as des gens qui sont spécialisés dans la séduction de son ex. A toi de trouver ton truc, mais il faut creuser un maximum. Ne reste pas en surface comme beaucoup de gens.

Troisième secret

Troisième secret dont je voulais te parler, c’est qu’il faut – ça peut paraître évident, mais ça n’a pas l’air de l’être – c’est qu’il faut de vraies compétences dans ton domaine, en plus du marketing. Je vais revenir sur le marketing, mais il faut que tu maîtrises beaucoup de choses sur le marketing : le copyrighting, etc. Mais au-delà de cela, ne te lance pas dans la vente, notamment de produits d’information ou de formations, si tu n’es pas compétent dans ton domaine, si tu n’y connais rien ou si tu débutes.

 

Alors, il y a plein de gens qui te disent : « Oui, si tu n’es pas expert, ce n’est pas grave, parce que tu vas pouvoir progresser avec les gens, leur montrer ton avancée et tout ». Oui, bien sûr, mais il y a beaucoup d’escrocs sur Internet qui, en gros, apprennent aux autres à gagner de l’argent. Ils se font de l’argent en apprenant aux autres à gagner de l’argent, alors qu’avant ils n’avaient jamais gagné d’argent auparavant. Tu vois, j’espère être très clair, mais tu as des gens, c’est un truc très pyramidal. J’en parle assez souvent, mais – bon, après chacun son éthique, chacun sa morale, mais lance-toi vraiment dans un business en ligne automatisé juste quand tu as acquis assez d’expériences.

 

Tu vois, moi, je ne vais pas commencer par un business en ligne automatisé, j’ai vendu mes services, j’ai vendu des formations à la main. Enfin « à la main », plus ou moins à la main, mais ensuite, j’ai créé des tunnels de vente. Mais il ne s’agit vraiment pas de se lancer comme cela si tu n’y connais rien. Et au-delà de cela, il faut que tu te formes en marketing, en copyrighting, en argumentation, en vente tout simplement. Cela nécessite finalement beaucoup de compétences.

 

Donc, ce n’est pas magique. Si tu veux gagner de l’argent sur Internet de manière passive, tu vois qu’il y a très peu de chose passive au début, il faut vraiment bourriner. Et ça, je veux être très clair par rapport à cela. Et ça évidemment, il y a beaucoup de gens qui ne t’en parleront pas parce que ce n’est pas sexy. Et cela n’attirera pas beaucoup de monde. Donc ça, c’est important de l’avoir en tête.

Quatrième secret

Quatrième secret : il faut que tu sois précis. Alors, je l’ai un peu dit, mais il faut que tu sois précis sur le problème que tu règles. Ne sois pas brumeux. Le secret, c’est d’être capable de résumer en une phrase ce que tu peux faire et pour qui. Tu vois, par exemple, parfois cela m’arrive de voir des phrases du style : « Je vous aide à créer votre légende ». Moi, je ne sais pas ce que cela veut dire. Alors, peut-être que certaines personnes et que la niche en question comprend ce genre de termes, mais tu vois, dès que tu es un petit peu brumeux par rapport aux bénéfices que tu peux apporter, dès que c’est un petit peu flou, dès que cela n’est pas très clair, c’est qu’il y a un problème.

 

Enfin, moi, je t’invite vraiment à être très clair sur la valeur ajoutée de ton produit d’information ou peu importe ce que tu vends. Mais sois très clair par rapport à cela parce que si tu ne l’es pas, il y a plein de gens qui se cachent derrière du jargon, derrière des termes un petit peu flous encore une fois parce qu’ils sont par exemple parfois pas très compétents dans leur domaine. Et du coup, ils se cachent derrière du jargon en pensant que ça fait bien, en pensant que ça fait expert, etc. Mais crois-moi, tu ne vas pas tromper grand monde si tu utilises des termes un peu flous. Les gens ne vont pas comprendre et tu vas attirer personne. Et les quelques personnes que tu vas attirer, ils vont bien voir derrière que tu n’es pas compétent dans ton domaine.

 

Donc, sois très précis sur le problème que tu règles. Est-ce que tu es capable – je ne sais pas moi mais – de permettre à quelqu’un d’économiser afin d’avoir une épargne rentable à 10 % par an. Ça, par exemple, c’est un bénéfice qui est intéressant et qui peut être fait notamment en bourse si tu investis. Est-ce que tu aides quelqu’un à récupérer son ex 6 fois sur 10 ? Je ne sais pas pourquoi j’ai cet exemple en tête, mais tu vois : est-ce que tu as des chiffres précis par rapport à ce que tu fais, à ce que tu permets ? Si tu en as, c’est bien. Si tu as une promesse ou une proposition de valeur quantifiable, c’est beaucoup mieux que si tu utilises des termes un petit peu brumeux : « Je vous aide à créer votre légende, à devenir incroyable, à créer un business magnifique ». Tu vois, enfin, tous ces termes-là vraiment, mets-les à la trappe, cela n’a aucun intérêt. Tu attireras peu de gens.

Cinquième secret

Cinquième secret, c’est que la crédibilité, c’est le nerf de la guerre. Est-ce que tu ferais confiance, toi, à quelqu’un qui n’a aucun témoignage ? Quelqu’un qui n’a aucun case study. Est-ce que tu ferais vraiment confiance à quelqu’un qui voudrait – je ne sais pas – te vendre une formation par exemple à 2 000 euros s’il n’a aucune preuve de ce qu’il avance ? Est-ce que tu serais prêt à mettre 2 000 euros ? Moi, la dernière fois que j’ai mis 2 000 euros sur une formation notamment, c’était parce que la personne avait beaucoup de crédibilité. Ta crédibilité, elle est essentielle peu importe la forme de tes témoignages, que ce soit sur ton site internet, que ce soit en vidéo, que ce soit sur ton compte LinkedIn. Tu vois, moi, de manière générale, je mets toujours des témoignages et des emails aussi qu’on m’envoie pour appuyer ma crédibilité, parce que les gens ont besoin de cela.

 

Donc, si tu vends de manière automatique sur Internet, tu n’es pas obligé d’être en face à face, mais tu dois montrer un maximum de légitimité et de crédibilité. Tu dois appuyer ton autorité un maximum avant de demander de l’argent. Il faut que la personne, avant que tu cherches à lui vendre quoi que ce soit, il faut que la personne soit vraiment convaincue que tu es compétent (compétente) dans ton domaine. Et cela passe pas par ces histoires de témoignages, par ces case study. Et plus tu en as, mieux c’est. Tu as certains Américains d’ailleurs, certains gourous américains, qui ont des centaines de témoignages. Ils ont tout à fait raison de le faire. Donc, essaye d’accumuler un maximum de témoignages, même si ce n’est pas toujours évident, parce qu’il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas en donner même s’ils ont des résultats. Parce qu’ils ne veulent pas forcément dire qu’ils ont fait appel à toi, etc. Donc, voilà, crédibilité, c’est le nerf de la guerre.

Sixième secret

Sixième secret, il y a deux modèles au niveau du prix : il y a le low cost et le high ticket, le haut de gamme, le premium. Tu appelles cela comme tu veux, c’est « high ticket » en anglais. Le low cost si tu vends, tu vois, par exemple, des produits d’information pas très chers, tu vois en dessous de 1 000 euros, pour le coup, tu dois faire beaucoup plus de volumes. Cela peut être très intéressant si tu as des clients récurrents, des gens qui te font confiance régulièrement et qui achètent des produits régulièrement. Cela peut être rentable de faire du low cost, et du low cost pas en qualité, attention, je te parle vraiment de prix-là. Il s’agit de faire de bons produits, mais à un prix très raisonnable.

 

Et sinon, le haut de gamme, tu peux aussi, ça marche très bien. En fait, ce sont vraiment deux façons de faire donc, ça marche très bien. Tu peux vendre une ou deux, ou trois formations par semaine à 1 000 euros par exemple. Et là, tu peux gagner très bien ta vie. Donc, à toi de choisir. Il faut être conscient qu’il y a vraiment deux modèles : le low cost et le haut de gamme. Et dans ce cas-là évidemment, il faut faire plus ou moins de volume pour atteindre un chiffre d’affaires intéressant.

Septième secret

Septième secret. Alors, il y a beaucoup de possibilités et je voudrais être très clair et très court par rapport à cela : tout fonctionne. Je veux dire, il y a plein de façons de créer un business en ligne. Il y a beaucoup de gens qui te disent : « Oui, ma façon, c’est la meilleure. C’est comme cela que tu y arriveras, etc. » Honnêtement, tu peux créer un business en ligne basé sur YouTube, basé sur la pub Facebook, basé sur les groupes Facebook, basé sur LinkedIn, basé sur beaucoup de choses, basés sur Instagram, il y a plein de possibilités. Donc, ne crois pas quand on te dit : « Oui, il n’y a que cette façon qui fonctionne ». Ce sont vraiment des bêtises, il y en a plein, à toi de voir ce qui te correspond le mieux.

Huitième secret

Huitième secret, les « like » et les vues ne veulent rien dire. Tu vois, moi par exemple, sur ma chaîne Youtube, je n’ai pas forcément beaucoup de vues, beaucoup de like, mais ne t’inquiète pas, ce n’est pas cela qui m’empêche de gagner ma vie notamment grâce à des produits d’information. Cela n’a absolument rien à voir. Il faut vraiment distinguer le côté Vanity metrics – tout ce qui est « like », engagement et tout, et « vues » – et l’argent qui tombe sur ton compte en banque. Il faut vraiment distinguer cela. Parfois, tu as des gens qui font – je ne sais pas – 300 vues sur des vidéos et qui gagnent une fortune. Donc, attention à cela, distingue bien, ne cours pas après les like et après les abonnés, cela n’a pas forcément d’intérêt pour toi. Ce que tu veux derrière, c’est générer des revenus et c’est totalement décorrélé. Enfin, pas totalement décorrélé, mais ce n’est pas directement lié en tout cas.

Neuvième secret

Neuvième secret dont je voulais te parler, c’est qu’en gros, la pub Facebook aujourd’hui, c’est ce qui te permet d’avoir le plus de trafic rapidement. Si tu veux beaucoup de trafic sur une landing page, sur une page de destination, sur ton site internet ou ce que tu veux et que tu es prêt à investir, la publicité Facebook, il n’y a pas photo par rapport à cela, c’est ce qu’il y a de mieux. Alors, tu as la pub YouTube aussi mais la pub Facebook, c’est en termes de ciblage un des trucs qui se fait le mieux.

 

Tu peux cibler énormément de gens, tu peux être très précis par rapport à ton ciblage et tu peux vraiment ramener énormément de gens sur tes pages de vente, sur ton site. Peu importe vers où tu les mènes, mais tu peux vraiment ouvrir le robinet à fond. Et c’est aujourd’hui ce qu’il y a de mieux pour cela. Mais attention évidemment, c’est de plus en plus cher et avec le temps, le budget qu’il sera nécessaire d’investir dans la publicité Facebook sera de plus en plus important. Donc, fonce maintenant sur la pub Facebook si tu ne l’as jamais fait encore.

Dixième secret

Et enfin, le dixième et dernier secret dont je voulais te parler aujourd’hui, c’est que business en ligne automatisé ne veut pas dire zéro travail. Il faut souvent revoir des choses. Moi, j’ai des trucs qui tournent automatiquement, mais je dois souvent voir telle partie de mon tunnel de vente qui marche plus ou moins bien. Je dois souvent ajuster tel ou tel truc. Et parfois, tu as des périodes où ça marche très bien tout seul et tu as quasiment rien à faire. Moi, quand je suis parti en vacances la dernière fois, ça a cartonné, mais j’ai gagné plus que si je travaillais activement sur mon business. Mais parfois, tu as des temps morts et il faut revoir les choses. Et il faut essayer de comprendre pourquoi est-ce que cela ne marche pas, etc.

 

Donc, fais des bilans. Tu vois, si tu crées un business en ligne automatisé, il faut en tout cas que tu fasses des bilans régulièrement et que tu sois prêt de manière générale à revoir ton process, à ne pas tout laisser comme cela sans aucune intervention. Et si tu n’as pas envie d’intervenir sur ton business, tu peux aussi totalement déléguer ce travail-là à des équipes que tu aurais embauché. Si tu ne veux par exemple pas gérer ta publicité Facebook, eh bien, il faut savoir que la pub Facebook, surtout avec de gros budgets, il faut souvent les toucher, les modifier, etc. Donc, pour cela, tu peux embaucher notamment un expert en publicité Facebook. Cela va te faire gagner pas mal de temps.

Le mot de la fin

Donc, voilà un petit peu pour ces 10 secrets que je voulais partager avec toi si tu souhaites créer un business en ligne automatisé. Tu vois que c’est loin des discours habituels que tu peux entendre et des vendeurs de rêve, parce que ce n’est pas mon genre. Cela ne m’intéresse pas. Si tu souhaites générer réellement des revenus de la manière la plus passive possible, c’est en tout cas des choses qu’il faut que tu aies en tête absolument. Voilà un petit peu ce que je voulais te dire aujourd’hui.